Vue Générale

  La ville de Bergerac est née de son fleuve, cette Dordogne fougueuse qui sillonne la préhistoire, élargit et ralentit son cours, pour offrir un havre de repos bienvenu afin permettre aux hommes d’y trouver refuge.
  C’est au Néolithique (5.500 ans Av JC) que l’homme devint sédentaire, et on en trouve les traces par les ateliers de taille et polissage de silex.
  Le dragon terrassé par Saint Front figure aux armes de la ville. Saint Front est mort en l’an 70, Bergerac existait donc certainement à cette date.
  Le nom de Bergerac viendrait de « Bracarius » propriétaire du domaine Gallo-Romain qui s’étendait des quais actuels au débouché du Caudeau.
  Pour Albert de Biran, le nom viendrait du nom commun: « bracarius »: tailleurs de braies.
  Pour d’autres: c’est un concentré du celtique: « berg » et du grec « akra » qui signifierait: colline au bord de l’eau.
  Pour d’autres le nom signifiait: passage de gué.
  Pour d’autres encore: c’est le nom que l’on donnait à une bergerie.
Enfin, le nom viendrait d’un certain Bragiorix, lieutenant de César. ..qui faut-il croire ?

This entry was posted in Carte postale, En suivant. Bookmark the permalink.

Comments are closed.