Vieux Bergerac

  Le vieux Bergerac, correspond à cette partie de la ville qui était enserrée dans les murs d’enceinte, abatus au début du 17è siècle.
  Cette vieille ville est limitée au sud par la Dordogne, au nord par la rue de la Résistance à l’est par la rue Neuve d’ Argenson et à l’ouest par la rue St Esprit.
  Les rues ont parfois changé de nom, certaines n’existent plus,c’est le cas du quartier du marché couvert, dont la place remplace un ilot d’immeubles et de rues, détruits par un incendie en 1934.
  Le Temple, ancienne église Notre Dame du château, profanée à la révolution, est affectée au culte protestant en 1797, son clocher a été démoli en 1870.
  L’église Saint Jacques édifiée sous le règne et par ordre de Charlemagne sur l’emplacement d’une ancienne chapelle de style roman avec ajout d’une nef gothique au XIIIè siècle,  reçut le serment de fidélité des consuls de Bergerac avec acte de soumission au roi d’Angleterre en 1345…puis au roi de France en 1377, en présence de Duguesclin.
  La maison Peyrarède fut érigée en 1604 par Mathurin Peyrarède, bien vite baptisée Château des rois de France après que Louis XIII y séjournât
afin de mettre un terme à la trop puissante influence protestante locale et en ordonnant à d’Argenson de mettre à bas les fortifications de la ville

This entry was posted in Carte postale, Déambulant. Bookmark the permalink.

Comments are closed.