Les poupées

Belles poupées…

La poupée est un objet complexe. Elle représente l’être humain. Elle peut être un objet, une idole, une statuette de fécondité, une pièce de décoration, un objet de culte et bien d’autres représentations.
  Tous les matériaux ont été utilisés pour fabriquer ces personnages d’adoration et de légendes.

  En Egypte, en Grèce pendant l’ Antiquité, ces figurines sont en terre cuite. en bois. en os. En ivoire. Ce n’est qu’au XVIème siècle que es premières poupées en chiffon apparaissent. Elles sont fabriquées à la maison, puis par des artisans qui mettent leur savoir faire au service de l’aristocratie.
  En 1540, un document sur les poupées mentionne qu’elles sont fabriquées avec un mélange de terre, de papier et de plâtre. Jusqu’au XVIIIème siècle, elles deviendront de plus en plus soignées, habillées et raffinées. On verra apparaitre les premiers yeux de verre, les membres en peau, les cheveux peints. De nouveaux produits apparaissent et cela permet d’obtenir des poupées meilleur marché: la cire, le papier mâché, la cire moulée sur papier mâché. Elles sont fragiles et luxueuses et sont fabriquées pour les enfants des classes riches. Au XIXème siècle naîtra alors une véritable industrie spécialisée de la poupée. La poupée se « modernise ». Elle devient presque la petite fille à qui elle est destinée. Elle possède un corps raide en bois, ces membres sont en tissus ou en peau bourrée de sciure de bois. Sa tète est en papier mâché avec des yeux de verre. Elle est de plus en plus réaliste, son cou pivote. En 1824, elle devient une véritable petite commère, elle commence à parler grâce à un soufflet actionné par le mouvement des bras, c’est une fabrication Maêtzel. Puis en 1826. elle commence à aguicher les hommes, elle cligne des yeux, ses paupières mobiles sont actionnées par des fils ou des contrepoids. Elle en profite pour devenir coquette, sa chevelure permet de la coiffer. En 1850, son corps est moulé en caoutchouc, la tète d’abord en papier mâché est réalisée en cire puis en porcelaine.

   L’évolution des matériaux, la spécialisation des industriels, les procédés de fabrication, le savoir faire, et la demande du consommateur font de la poupée une vraie petite fille; en 1876 elle nage, en 1893 elle chante elle crie et elle pleure, très rapidement elle vous fait même pipi sur les genoux.

   La poupée à « tête en biscuit » fera sa première apparition lors de l’exposition universelle de 1878. Cette création très réaliste trouvera un accueil enthousiaste considérable auprès du public, et induira un essor international considérable à la création Française. Ca sera l’âge d’or des fabricants de poupées, plus de 200 industriels sont en concurrence sur le marché, citons les plus connus, Bru, Jumeau, Gaultier, Gesland…et combien d’autres. La société française de fabrication de bébés et de jouets est créée vers 1900 et fermera ses portes une cinquantaine d’années plus tard Vers 1907-1908 de nouvelles poupées sont fabriquées en celluloïd : les baigneurs. C’est un produit moulé en série qui abaissera considérablement le prix de revient, qui permet de les laver, car l’hygiène prend de l’importance. Mais c’est un produit inflammable et cette matière sera interdite à cet usage et supprimée en 1979.

  Et la célèbre « Barbie », est-ce une poupée, un mannequin ou une poupée-mannequin ? Lancée par les américains entre 1956 et 1959, en tous cas c’est un objet marketing qui aura fort bien marché. Elle a ses amateurs et ses détracteurs, mais les collectionneurs spécialisés sur ce produit sont nombreux.
(Source:Bernard BARTHOUMIEUX – musée de la poupée)

– Les petites filles de la Grèce antique, devenues pubères, offraient à Artémis la poupée qui avait bercée leur enfance.
– La jeune romaine Crépeieia fut enterrée avec sa poupée et la totalité de son trousseau (2è.siècle ap.JC).
– Catherine de Médicis possédait une collection de poupées, dont la moitié portait le deuil.
– La forme et les vertus aphrodisiaques de la mandragore, assuraient des paradis enchanteurs à ceux qui glissaient dans leur lit une poupée taillée dans sa racine.

 

  Il existe un superbe Musée de la Poupée, Impasse Berthaud à Paris, dans le 3è arrondissement.Le cadre et l’accueil sont enchanteurs. Des spectacles, des expositions à thèmes, des rencontres et des déjeuners pour enfants sont organisés tout au long de l’année.Le Site Internet est particulièrement réussi: www.muséedelapoupéeparis.com

 

This entry was posted in Collection. Bookmark the permalink.

Comments are closed.