La traction-avant

FabuleuseTraction avant

La traction avant est une voiture mythique.

Elle est lancée le 24 mars 1934. Il s’agit de la » 7  » qui est présentée par André CITROEN à ses principaux concessionnaires au cours d’une cérémonie intime. Le 18 avril 1934, la présentation officielle de la 7, à la presse, a lieu dans le hall de l’Europe, place de l’Europe à Paris, où CITROEN a installé un vaste magasin d’exposition.

Il s’agit d’une véritable réception et d’un banquet réunissant 350 personnes (journalistes, concessionnaires, et agents). Chacun repartira au volant d’une 7. La presse clame son enthousiasme et parle de sensationnel. » Le Journal » du 19 avril rend hommage à André CITROEN pour avoir, en pleine crise, lancé une voiture : si puissamment originale et si française par ses solutions mécaniques, par sa finesse, ses lignes, sa grâce, doublée d’une force nerveuse.

A partir de cette présentation, les chaînes du Quai de Javel sortent cent voitures par jour et deux cents fin avril. Sans tarder, des caravanes de démonstration sont lancées à travers la France. Une campagne de publicité est mise sur pied à très grande échelle: Impression de catalogues, photos de chaînes de montage montrant le modernisme de la fabrication. Après quelques déboires mécaniques, la traction avant parvient à se développer, et reçoit des éloges bien que tout ne soit pas encore parfait. A partir de Juin 1934, la 7 participe à de nombreux concours d’élégance à PARIS. Elle remporte un succés énorme. Elle triomphe aussi en Belgique le 20 juillet 1934 à OSTENDE.

Dans le courant du mois d’Août André CITROEN fait part à ses principaux agents du lancement de la 11. Au mois d’Octobre, vingt mille tractions ont été vendues, et le Grand Palais va ouvrier ses portes sur un des plus fameux Salons de l’Automobile de l’histoire. Le stand de CITROEN est très vaste. On peut y admirer douze tractions : trois 22, cinq 11 et quatre 7. La traction avant est une voiture révolutionnaire. Pour la première fois on descend dans une voiture au lieu d’y monter. Elle bouleverse la technique, le style et les habitudes. La concurrence sera obligée de lui emboîter le pas, sous peine d’être étouffée par cette vague de modernisme qu’elle apporte au monde de l’automobile.

C’est réellement la seule voiture populaire, de grande série, que l’histoire risque de retenir dans un siècle ou deux, tout comme elle retiendra la DS comme modèle pour la 2e moitié du XXe siècle. Deux voitures issues des mêmes cerveaux et des mêmes chaînes de montage.

Pendant vingt trois ans, de 1934 à 1957, la traction sera produite. Elle vaudra à André CITROEN (André CITROEN est décédé le 3 juillet 1935) la liquidation judiciaire, et aux frères MICHELIN qui reprennent l’entreprise, la gloire et la prospérité.

C’est aussi l’ère nouvelle de la publicité des débuts, CITROEN en usera et abusera pour rendre compte de sa 9 places et de la conduite intérieure.La traction a épousé les vicissitudes de notre histoire nationale : Voitures des premiers congés payés, des gangsters, des hommes de la Gestapo, comme des FFI, de Charles de GAULLE et des politiciens de la IVe République, beaucoup de films sont tournés avec cette voiture.

Les modèles de traction évolueront : la 7 est une quatre cylindres qui peut atteindre 100 kilomètres à l’heure. La 11 est aussi dotée d’un moteur quatre cylindres, plus puissant, et peut atteindre 105 kilomètres à l’heure. Ces deux modèles existent en berlines, coupés, et cabriolets.

La 22 est prévue comme une voiture de grand luxe. Elle comporte un moteur de huit cylindres, et tient le 140 kilomètres à l’heure. Sa fabrication de la 22 sera abandonnée dès le début de l’année 1935. Au printemps 1938, apparaîtra la 15 six. Elle décrochera rapidement le titre de  » Reine de la Route  » Elle est équipée d’un moteur six cylindres. Après la berline, elle sera fabriquée en 1939 en version familiale.

En 1946, la première berline 15 six G nouvelle fabrication sort. C’est la même voiture qu’en 1939, sauf que les phares sont peints. 1951, sera la grande année de la 15 pour la production. Dans la presse, on dit d’elle, que malgré ses lignes d’inspiration ancienne, la 15 six CITROEN possède la silhouette remarquablement bien équilibrée qui dénote une excellente routière.

Le 18 juillet 1957 on assemble sur les chaînes de montage de JAVEL les éléments de la dernière traction. Il s’agit d’une 11 familiale qui sera remise au concessionnaire de SAINT-MALO.

Avec la Traction, les Usines CITROEN ont battu le record de longévité pour un même modèle : vingt trois ans, quatre mois et un jour.

(Sources : »Traction avant » et « grand livre de la traction avant » de Olivier de SERRES, Les fabuleuses tractions de Fabien SABATES)

 

This entry was posted in Collection. Bookmark the permalink.

Comments are closed.